Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
concepteurvolumiste.over-blog.com

Episode 3 : De Beaux Matériaux d'Emballages

Publié le 21 Février 2009 par concepteurvolumiste in Packaging Story

Acte 3 : Les Plastiques et les autres.

Il existe cinq grandes familles de matériaux d'emballage ( le Verre, l'Acier/l'Aluminium, Le Bois, le Carton plat/ondulé et les Plastiques ).

Le verre est l'unique matériau qu'un formiste n'a pas à travailler mise à part pour l'emballer dans un autre matériau.

Les matériaux plastiques sont des matériaux fossiles par excellence, à ne surtout pas rendre agricole et encore moins OGM pour obtenir de meilleurs rendements en utilisant moins d'eau. ( s'il vous plait soyez gentils Messieurs les têtes pensantes ).


En attendant l'épuisement du fossile, ou le beaucoup plus simple arrêt de son exploitation, il va falloir continuer de le mettre en œuvre.

Le plastique est une vaste famille, avec de multiples mises en œuvre totalement différentes, de multiples applications différentes, de multiples espèces différentes, de multiples formes et textures différentes, de multiples aspects différents.

Le formiste se limitera au Plastique du type PP, PPEA, PE, PET, PVC . . . . , du genre thermoplastique (c'est à dire recyclable et non thermodurcissable) et en plaque c'est à dire non souple (en plaque d'une certaine épaisseur, disons à partir de quelques dizièmes de millimètres jusqu'à quelques millimètres) .

Dans cette famille, on trouve aussi le caoutchouc qui sera utilisé pour la création de la forme de découpe.

Pour cette forme, il faudra aussi de l'acier obtenu à base de fer et de carbone pour les divers filets (raineurs et coupeurs) ainsi que pour les séparateurs de poses pour ces derniers de l'Aluminium sera aussi nécessaire. Ces deux là, sont des matériaux fossiles qui nécessitent un apport énorme en énergie.

Arcelor-Mittal étant le plus gros client d'EDF.

Pour les français ce sont des matériaux nucléaires. Pour les allemands ce sont des matériaux à énergie fossile dégageant du CO2, malgré leurs brillants mais trop récent effort pour les green-énergies.

Ensuite, le bois, véritable et unique matériau noble utilisé en emballage qui grâce au Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières PEFC tend de plus en plus vers une gestion durable.

Le carton plat et l'ondulé  découlent de ce matériaux noble, nous avons déjà vu l'importance du sens des cannelures pour l'ondulé et de celui des  fibres pour la plat. Il en va de même pour tous les matériaux.

Prenons le bois, matériau noble ( car la nature l'a crée ) et brisons-le à la hache. Il est bien plus facile de le briser dans ce sens.

Que dans l'autre. Dans ce sens la hache coupe le bois le long des fibres de bois, celles-ci ont tous simplement grandit en même temps que l'arbre et dans le même sens que ce dernier. Chaque année il s'est épaissit en rajoutant une strate. Mais les fibres ont grandit en verticale dans la même direction que l'arbre et il est plus facile de les séparer avec une hache que de les couper toutes d'un coup.

Il en va de même pour tous les matériaux, il est plus facile de les travailler dans un sens que dans l'autre. Les diverses propriétés que l'on attend d'un matériau sont plus accentuées dans un sens que dans l'autre.

Pour les autres l'orientation des fibres ou des molécules n'est pas due à la nature, mais tout bonnement au sens de marche de l'outil de production qui les crée.

Le carton est fabriqué sur une table pouvant faire plus de cent mètres de long, les fibres suivent le sens de la marche.

Les molécules de l'acier et de l'Aluminium prennent le sens de la lamination quelle soit à chaud ou à froid.

Il en va de même pour les molécules du plastique qui s'alignent dans le sens de l'extrusion, l'étirable ce cassera plus facilement dans un sens que dans l'autre, c'est aussi dû à l'orientation des molécules.

Il existe aussi des plastiques cannelés ou alvéolé, avec le même principe que le carton ondulé , et il se coupe, se raine, se plie, se perce de la même façon.

Pour travailler et mettre en volume ces matériaux il faut prendre en compte cette orientation des cannelures, des fibres, des molécules.

Commenter cet article