Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
concepteurvolumiste.over-blog.com

Rencontre avec le Peuple Berbère.

Publié le 21 Mai 2010 par concepteurvolumiste in Climat Social

Ce billet ne s’adresse pas aux touristes qui se payent des vacances dans un club ou chez un tour opérateur  avec clim, pension complète et visite guidé. Car dans ces cas là, la rencontre ne peut être que fictive voir complètement faussée.


  • La Transaction Berbère :

Avoir le temps.

S’assoir.

Boire le thé.

Respecter et “Rencontrer” l’autre.

Raconter sa vie ou une partie.

Ecouter la vie de l’autre.

Rire, échanger des idées philosophiques.

Echanger des idées politiques.

Attendre qu’un prix clair et net soit établi par le vendeur.

( Partons du principe que nous ne sommes pas un touriste blanc torse nu susceptible de prendre un coup de soleil devenant tout rouge par la suite ).

Nous sommes tout de même des occidentaux avec un pouvoir d’achat supérieur à celui d’un Berbère. Donc le prix est plus élevé que s’il avait affaire à un Berbère de plus le vendeur désirant négocier sait très bien que le prix va descendre.

Donc on doit se dire (dans sa tête ) que ce premier prix est inacceptable et c’est à notre tour de fournir un prix qui sera déclaré à son tour comme inacceptable.

Ensuite il convient de prendre le temps de déguster son thé, de parler du pays Berbère d’apprendre des éléments de cette culture puis  de livrer des éléments de notre culture ou de notre système social ou économique à notre ami.

Vu que nous avons le temps, le prix doit être écrit ( sur le sable avec un bâton, sur le papier avec un stylo, sur le tissu avec son sang ).

A ce stade les prix sont clairement définis comme inacceptable, donc on raye tous et on recommence. On se regarde, on s’écoute, on apprend à ce connaître, on a pas peur de devenir amis, on peut même faire d’hypothétique projet (tout en buvant le thé ).

Puis chacun de son côté, on redéfini des prix un peu plus acceptable. On rit quand l’adversaire baisse ou augmente trop peu le prix. On blague, on rit, on discute de tout et de rien, de la société, des religions, des économies, du travail, de la fête.

Devenu amis, on se rapproche, les prix aussi. Puis au bout de plusieurs heures, plusieurs thés, plusieurs rires, plusieurs échanges. On se tape vivement et agréablement dans la main.

Affaire conclue.

Rencontre achevée.

Amitié déclarée.

Respect mutuel.

Au revoir sincère.

Que la chance soit avec toi tout au long de ta vie mon ami “

“ Inch’Allah “












  • Le Moussem et la fête des roses:

A tous ceux qui en ont assez des festivals aseptisés.

    Fliqués.
    Badgés.
    Contrôlé.
    Réglementé.
    Payant.
    Ruinant.
    Chiant.
    Venez goûter à la liberté des stands.
    à la diversité des menus.
    à l’originalité des danses.
    à l’odeur de la rose.
    Chaque année, les habitants de Kelaa-M’Gouna célèbre la rose et ses bienfaits. La date est fixée par Dame Nature, lorsque les roses offrent tous leur parfum. La fin de la récolte donne le coup d’envoie des festivités qui investissent chaque recoin de la ville, trois jours durant.
    Il existe d’autres Moussem à d’autres époques.
    Joueurs de flûtes.
    Joueurs de Tambours.
    Concerts improvisés dans les rues.
    Un souk anarchique investit la ville.
    Des colliers de roses.
    Des Danses Folkloriques.
    Les femmes chantent tandis que les pétales de roses s’envolent.
    Les hommes dansent et font résonner leurs “bendir”.
    Election de Miss Rose.
    Ah ! Venez !
    On se croirait dans un pays merveilleux.
    Peut-être celui des milles et une nuits.
    Mais n’oublions pas que si vous êtes une femme seule c’est à déconseillé pour les festivités de nuit.
    Si vous êtes une femme accompagné avec un ami, le mieux c’est qu’il se fasse passer pour votre époux. Et en prime qu’il reste très proche de vous.
    Là on atteint le point sensible. (Islamisation Radicale).
    Pour la journée, tous va bien.
    Rappel historique:

Eugène Guernier, La Berbérie, l'Islam et la France, Éd. de l'Union française, 1950 :

« (…) au lieu de soutenir la civilisation berbère, la langue, la loi et la foi berbères, nous nous prêtons à leur disparition en facilitant la diffusion de la civilisation arabe, par la langue, par la loi et par la foi musulmanes.[…] L'islamisation et l'arabisation constituent les éléments de la plus grande victoire remportées par les Arabes au Maghreb. Ils constituent également la plus lourde faute de la France devant l'Histoire et devant elle-même. »

 

La situation de la Femme :

D’après la traduction d’un vieux livre religieux.

L’homme est supérieur à la femme et celle ci est une éternelle mineure.

Actuellement dans les pays berbère l’accès à l’école et à l’éducation n’est pas toujours aisé, dans les campagnes il faut faire plusieurs kilomètres, l’école est fréquemment à mi-temps.

C’est surement par le biais d’un système éducatif plus moderne que la situation de la femme pourra s’améliorer.

Lors de vos voyages, apporter des stylos aux enfants c’est ridicule et même pire. Par contre apporter quelques livres à une école contribuera peut-être à rendre la vie plus légère aux femmes Berbères.

Pour finir une citation d’Iftikhar, avocat musulman américain s’adressant à des radicaux extrémistes “ Lâchez la manette de votre XBox 360, éteignez votre jeu vidéo ultra militariste à la Halo 3, et allez donc nourrir les sans-abri à la soupe populaire. L’islam, c’est ça, mes amis.”

 

Commenter cet article